Week-end Stanley Kubrick à Radio France

Trois concerts sont programmés pour célébrer le rôle de la musique dans l'œuvre du génial cinéaste

News • Publié le 26/02/2019 par
Kubrick sur le tournage de 2001Le cinéma de Stanley Kubrick clôturera donc le cycle La Musique fait son Cinéma de la Maison de la Radio par le biais de trois représentations. Le samedi 16 mars d’abord (20h), l’Orchestre Philharmonique et le Chœur de Radio France présenteront à l’auditorium un premier programme autour de The Shining (Shining) et 2001: A Space Odyssey (2001 : l’Odyssée de l’Espace) avec les compositions Atmosphères et Lux æterna de György Ligeti ainsi que le Concerto pour Piano n° 3 et la Musique pour Cordes, Percussions et Célesta de Béla Bartók. L’ensemble sera placé sous la direction d’Alan Gilbert et du chef de chœur Zoltan Pad, avec en invité soliste le pianiste Bertrand Chamayou. Le lendemain, dimanche 17 mars, même heure, même endroit, les musiciens s’adonneront ensuite à une sélection entièrement dédiée au film Barry Lyndon avec des œuvres signées Henry Purcell (la marche de la Musique pour les Funérailles de la Reine Mary), Antonio Vivaldi (le Concerto pour Violoncelle en mi mineur), Georg Friedrich Haendel (la célèbre Sarabande), Johann Sebastian Bach (le Concerto pour Deux Clavecins) et Franz Schubert (un extrait du Trio pour Piano, Violon et Violoncelle op. 100 et les cinq Danses Allemandes). On y retrouvera cette fois les violoncellistes Renaud Guieu et Nicolas Alstaedt (lui-même également à la direction d’orchestre), les clavecinistes Violaine Cochard et Jean Rondeau, la violoniste Ana Millet et la pianiste Catherine Cournot. Enfin, le même jour (17h00), les adeptes du ciné-concert convergeront vers le Grand Rex de Paris où le Chœur de Radio France et l’Orchestre National de France, avec à leur tête Pieter-Jelle de Boer, offriront devant écran géant l’intégralité des musiques de 2001: A Space Odyssey, assurément une occasion saisissante de (re)découvrir et se laisser transporter par un long métrage que d’aucuns considèrent comme LE chef d’œuvre absolu du réalisateur.
 
Pour en savoir plus : Stanley Kubrick, une odyssée
 
Florent Groult

Florent Groult

Rédacteur en chef adjoint
Né en 1974, originaire de Normandie, Florent Groult grandit au contact de la musique classique et, par trois coups de baguette (le King Kong de 1933, Forbidden Planet et Jaws) assénées au travers d'un écran TV, est touché assez tôt par la magie du cinéma. Il était sans doute inévitable que les deux finissent un jour ou l'autre par se conjuguer en une seule et même passion. Ce sera chose faite en 1993, à l'occasion de la sortie française du Dracula de Francis Ford Coppola. Fasciné dès lors par l’interaction entre musique et image qui lui révèle des horizons infinis de découvertes, il rejoint d'abord les membres de l’association caennaise CinéScores, contribuant modestement à leur fanzine et leur émission de radio sur une antenne locale (1994-1999), avant de participer à la création de l'association Colonne Sonore / L'Ecran Musical (1999-2002). En 2008, il co-fonde avec Olivier Desbrosses- UnderScores : le Magazine de la Musique de Film pour lequel il occupe depuis le poste de rédacteur en chef adjoint. En 2011, il contribue à l'ouvrage collectif intitulé John Williams : Un Alchimiste Musical (Editions L'Harmattan) et signe ses premières notes de livret pour le label spécialisé Music Box Records. Il devient par ailleurs cette même année membre de l'International Film Music Critics Association (IFMCA). La passion plus que jamais vivace, l'aventure continue aujourd'hui...
Florent Groult