Un Laurier de l’audiovisuel pour Cyrille Aufort

BAFTA, Grammy... Le point sur les derniers prix remis à Los Angeles, Londres, Luchon et Paris

News • Publié le 13/02/2019 par

Cyrille AufortComme chaque année, le mois de février est riche en cérémonies dédiées au 7ème Art partout dans le monde et délivre donc son lot de récompenses. En attendant les César et les Oscar (respectivement les 22 et 24 février prochains), la British Academy Of Film And Television Arts (BAFTA) a attribué dimanche dernier à Londres le Prix de la meilleure musique de film pour l’année 2018 à Bradley Cooper, Lady Gaga et Lukas Nelson pour A Star Is Born, devant BlacKKKlansman de Terence Blanchard, If Beale Street Could Talk (Si Beale Street Pouvait Parler) de Nicholas Britell, Isle Of Dogs (L’Île aux Chiens) d’Alexandre Desplat et Mary Poppins Returns (Le Retour de Mary Poppins) de Marc Shaiman. Peu après, à Los Angeles, dans la catégorie « Médias Visuels », c’est Ludwig Göransson qui raflait le Grammy Award de la Meilleure Musique pour Black Panther, en s’imposant de son côté face à Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch pour Blade Runner 2049, Michael Giacchino pour Coco, Alexandre Desplat pour The Shape Of Water (La Forme de l’Eau) et John Williams pour Star Wars: The Last Jedi (Star Wars : les Derniers Jedi). Dans la foulée, l’album de The Greatest Showman empochait quant à lui le Grammy de la meilleure compilation tandis que Shallow, extraite de A Star Is Born, le Grammy de la meilleure chanson originale (et également celui du Meilleur Duo Pop dans une autre catégorie). Pendant ce temps-là en France, c’est Grégoire Hetzel qui, dans le cadre du Festival des Créations Télévisuelles de Bagnères-de-Luchon, dans les Pyrénées, remportait le Prix dédié à la meilleure musique originale pour Thanksgiving, nouvelle série concoctée par Nicolas Saada pour Arte. Enfin, lundi 11 février, la 24ème cérémonie des Lauriers de l’audiovisuel honorait à Paris, au théâtre Marigny, le compositeur Cyrille Aufort pour son travail pour la mini-série de Mabrouk el Mechri, Nox. Bravo à tous !

 

Florent Groult

Florent Groult

Rédacteur en chef adjoint
Né en 1974, originaire de Normandie, Florent Groult grandit au contact de la musique classique et, par trois coups de baguette (le King Kong de 1933, Forbidden Planet et Jaws) assénées au travers d'un écran TV, est touché assez tôt par la magie du cinéma. Il était sans doute inévitable que les deux finissent un jour ou l'autre par se conjuguer en une seule et même passion. Ce sera chose faite en 1993, à l'occasion de la sortie française du Dracula de Francis Ford Coppola. Fasciné dès lors par l’interaction entre musique et image qui lui révèle des horizons infinis de découvertes, il rejoint d'abord les membres de l’association caennaise CinéScores, contribuant modestement à leur fanzine et leur émission de radio sur une antenne locale (1994-1999), avant de participer à la création de l'association Colonne Sonore / L'Ecran Musical (1999-2002). En 2008, il co-fonde avec Olivier Desbrosses- UnderScores : le Magazine de la Musique de Film pour lequel il occupe depuis le poste de rédacteur en chef adjoint. En 2011, il contribue à l'ouvrage collectif intitulé John Williams : Un Alchimiste Musical (Editions L'Harmattan) et signe ses premières notes de livret pour le label spécialisé Music Box Records. Il devient par ailleurs cette même année membre de l'International Film Music Critics Association (IFMCA). La passion plus que jamais vivace, l'aventure continue aujourd'hui...
Florent Groult
  • The Vikings