Arson, Willis et Giacchino : à chacun sa statuette

Les Goya et Annie Awards pour l'année 2019 étaient remis le week-end dernier à quelques heures d'intervalle

News • Publié le 07/02/2019 par

Olivier ArsonCe samedi 2 février se tenaient à près de 9500 kilomètres de distance deux rendez-vous importants de remises de prix du monde du 7ème Art pour l’année 2018. A Madrid d’abord, lors de la trente-troisième cérémonie des Goya récompensant les meilleurs artistes du cinéma espagnol, le Prix de la Meilleure Musique Originale est revenu au français Olivier Arson pour son travail entièrement électro pour El Reino ; il devance ainsi Iván Palomares pour En los Estrellos, Alberto Iglesias pour Yuli ainsi que Manuel Riveiro et Xavi Font pour La Sombre de la Ley (Gun City). Peu après, décalage horaire oblige, l’académie des quarante-sixième Annie Awards honorait le cinéma d’animation à Los Angeles pour la même période : déception pour notre compatriote Mathieu Alvado, nommé pour le doodle Retour dans la Lune, c’est Christopher Willis qui décroche finalement la statuette dans la catégorie Meilleure Musique pour la Télévision avec l’épisode Springtime de la série Disney Mickey Mouse, tandis que Michael Giacchino rafle lui, sans grande surprise, celle de la Meilleure Musique pour un long métrage avec Incredibles 2 (Les Indestructibles 2).

 

Florent Groult

Florent Groult

Rédacteur en chef adjoint
Né en 1974, originaire de Normandie, Florent Groult grandit au contact de la musique classique et, par trois coups de baguette (le King Kong de 1933, Forbidden Planet et Jaws) assénées au travers d'un écran TV, est touché assez tôt par la magie du cinéma. Il était sans doute inévitable que les deux finissent un jour ou l'autre par se conjuguer en une seule et même passion. Ce sera chose faite en 1993, à l'occasion de la sortie française du Dracula de Francis Ford Coppola. Fasciné dès lors par l’interaction entre musique et image qui lui révèle des horizons infinis de découvertes, il rejoint d'abord les membres de l’association caennaise CinéScores, contribuant modestement à leur fanzine et leur émission de radio sur une antenne locale (1994-1999), avant de participer à la création de l'association Colonne Sonore / L'Ecran Musical (1999-2002). En 2008, il co-fonde avec Olivier Desbrosses- UnderScores : le Magazine de la Musique de Film pour lequel il occupe depuis le poste de rédacteur en chef adjoint. En 2011, il contribue à l'ouvrage collectif intitulé John Williams : Un Alchimiste Musical (Editions L'Harmattan) et signe ses premières notes de livret pour le label spécialisé Music Box Records. Il devient par ailleurs cette même année membre de l'International Film Music Critics Association (IFMCA). La passion plus que jamais vivace, l'aventure continue aujourd'hui...
Florent Groult