Ennio Morricone à la Cinémathèque Française

Un hommage sera ainsi rendu au compositeur italien du 22 au 26 novembre prochains

News • Publié le 07/11/2018 par

Ennio MorriconeDécidément, la musique conserve : à l’âge respectable de 90 ans révolus (dans trois jours), Ennio Morricone est pourtant plus que jamais sur tous les fronts, et tout particulièrement dans l’Hexagone. En effet, après la parution de Ma Musique, ma Vie, son imposant livre d’entretiens avec le compositeur Alessandro de la Rosa, et avant de diriger l’Orchestre Symphonique National Tchèque pour son ultime concert en France, prévu le 23 novembre à l’AccorHotels Arena de Bercy dans le cadre de sa tournée internationale d’adieu, le maestro sera également accueilli en grande pompe à la Cinémathèque Française.

 

C’est d’abord par le biais d’une autre rétrospective (jusqu’au 27 janvier 2019) consacrée à celui qui a contribué à révéler son talent de compositeur protéiforme, Sergio Leone, que la musique de Morricone retentira dans les salles de la rue de Bercy, où seront projetés non seulement tous les films du réalisateur, mais aussi tous ceux qu’il a produits au cours de sa carrière, et qui ont presque tous été mis en musique par le compositeur italien. À noter également qu’une exposition consacrée au réalisateur transalpin complète ce programme déjà dense.

 

Mais c’est surtout du 22 au 26 novembre que les nombreux fans de Morricone vont pouvoir s’en mettre plein les yeux (et les oreilles) puisqu’une autre rétrospective, consacrée cette fois intégralement au compositeur, permettra de voir ou revoir d’autres classiques que ceux du cercle Leone. Sont ainsi programmés Dio è con Noi (À l’Aube du Cinquième Jour) de Giuliano Montaldo, La Battaglia di Algeri (La Bataille d’Alger) de Gillo Pontecorvo, Il Gatto a Nove Code (Le Chat à Neuf Queues) de Dario Argento, Qui l’a vue mourir ? (Chi l’ha vista morire ?) d’Aldo Lado, La Resa dei Conti (Colorado) de Sergio Sollima, Indagine su un Cittadino al di Sopra di Ogni Sospetto (Enquête sur un Citoyen au-dessus de Tout Soupçon) d’Elio Petri, Mission de Roland Joffé, Queimada de Gillo Pontecorvo, Sacco & Vanzetti de Giuliano Montaldo, La Tarantola dal Ventre Nero (La Tarentule au Ventre Noir) de Paolo Cavara, The Thing de John Carpenter et Le Trio Infernal de Francis Girod.

 

Enfin, le maestro Morricone sera également présent à la Cinémathèque la veille de son concert parisien, le 22 novembre à 20h, pour une master class animée par Stéphane Lerouge et Frédéric Bonnaud. Sans surprise, l’évènement est d’ores et déjà complet, mais pour les plus assidus, une file d’attente destinée à pallier aux éventuels désistements sera en place 1 heure avant le début de la master class.

 

Pour en savoir plus : Cinémathèque Française

 

 

Olivier Desbrosses

Olivier Desbrosses

Rédacteur en chef
C’est grâce au Star Wars de John Williams qu’Olivier a découvert en 1977 la musique de film, une passion qui ne l’a jamais quitté depuis. Après avoir poursuivi des études de cinéma et réalisé quelques court-métrages, il a bifurqué vers le journalisme, d’abord dans l’univers du fanzinat puis dans celui des magazines professionnels (Mad Movies…). Membre de l’International Film Music Critics Association, il a fondé en 2008 le webzine UnderScores, au sein duquel il exerce depuis lors la fonction de rédacteur en chef, et a récemment contribué à l’ouvrage collectif John Williams : un alchimiste à Hollywood publié aux Editions l’Harmattan.
Olivier Desbrosses
  • The Vikings